Donation

Par le Dr Abraham Weizfeld, BSc, MA, PhD​

Guérir et Protéger les gens contre ‘Coronavirus’

Guérir et Protéger les gens contre ‘Coronavirus’

Dr Abraham Weizfeld

Print A+ A-

Québec,Canada - Gaza Post

Le traitement pour le Coronavirus n’a pas encore donné lieu à la fourniture d’un vaccin et celui-ci ne devrait pas être mis au point avant plusieurs mois voire un an. Bien qu'il existe certaines procédures médicales qui peuvent aider les patients à renforcer leur système immunitaire, comme la vitamine C transfusée, il existe un manque général d'agents antiviraux.

Cuba produit l'interféron-alpha-2b antiviral mais il ne peut être transporté ayant une durée de vie de seulement trois jours. Cet antiviral efficace n'est généralement pas produit en quantité dans aucun autre pays et les sociétés pharmaceutiques en font un produit commercial très cher. Il a été utilisé pour éradiquer l'infection virale de l'hépatite C ayant ainsi sauvé de nombreuses vies - tout comme mon cas. En effet, j’été transfusé avec du sang contaminé lors d'une opération chirurgicale.

En ce qui concerne Gaza et la Cisjordanie de Palestine, il faut considérer que l'éventail complet des traitements n'est généralement pas disponible. Cependant, les nombreuses personnes qui ont subi une infection au Coronavirus de Covid-19 l'ont surmonté car elles ont dans leur sang des anticorps produits par leur système immunitaire fort. Leur sang concentré (plasma) peut donc être transfusé aux patients afin de les guérir de leur infection, au cas où ils ne pourraient pas la vaincre eux-mêmes. La France et l'hôpital Mount Sinaï de New York ont commencé des essais avec ce traitement, bien qu’il soit déjà en retard avec la pandémie.

De plus, le plasma contenant les anticorps pourrait être transfusé à ceux qui ne sont pas encore infectés afin de les immuniser contre le Coronavirus - pour ceux qui sont particulièrement à risque tels les personnes âgées ou celles ayant une complication médicale antérieure. Il s'agit d'une stratégie efficace pour mettre fin à la pandémie.

Cette pandémie est d'une importance vitale quand bien même le nombre de personnes infectées par le virus Corona est encore minime dans les territoires palestiniens. Ce virus particulier est plus dangereux qu'une infection grippale ordinaire car il se propage par l'air et pas seulement par le toucher où le virus reste actif. Même l'échange d'air ordinaire face à face pendant la conversation pourrait transférer ce virus particulier, en plus des personnes infectées qui projettent leur infection en expulsant de petites gouttelettes de liquide transportant le virus. C'est pourquoi il a été recommandé aux personnes de rester isolées dans leurs maisons familiales pour  éviter les personnes déjà infectées et qui ne le savent pas encore. Au cours des trois premiers jours de l'infection, aucun symptôme n'est présent, même pas de fièvre.

En Cisjordanie, il y a un danger particulier, car les travailleurs palestiniens qui reviennent de leurs emplois de service et de construction sur le territoire de ‘48 de l'État sioniste pourraient très bien être infectés. Ils étaient en effet en contact avec de nombreuses personnes dans une économie où 8000 personnes étaient déjà infectées. Ces travailleurs ne furent pas testés pour l'infection par les autorités sionistes et quand bien même ils présenteraient des symptômes, ils seraient de toute façon renvoyés dans leurs familles, sans aucun sens de la responsabilité de la part de l’administration.

Le danger de l'infection par le Coronavirus dans les territoires palestiniens est particulièrement préoccupant en raison des conditions médicales existantes. Tant de personnes fument fréquemment, cela a déjà altéré leurs poumons et les rend vulnérables à de nouvelles infections. D'autres considérations de santé peuvent être prises en considération pour renforcer le système immunitaire; par exemple boire du thé au gingembre avec du miel - substances antibiotiques et antivirales. Il est également reconnu que la lumière du soleil produit des vitamines C et D par le biais de la peau afin de renforcer le système immunitaire. En règle générale, il n’est pas conseillé  de manger de viande d'animaux, qui peuvent être porteurs d'infections virales (comme c'était le cas en Chine). La protéine nécessaire dont nous avons tous besoin peut être obtenue en mangeant des lentilles, des pois verts, du yogourt de soja (falafel), du fromage et du lait, des pommes de terre avec la peau, les légumes tels que les avocats, les épinards et les fruits tels que les abricots, les bananes, oranges ou amandes. Un tel régime va être en mesure de renforcer le système immunitaire du votre organisme.

La méthode pour une lutte stratégique contre cette infection Covid-19 est obtenue par la transfusion de plasma sanguin provenant de volontaires sains qui ont vaincu le virus. Cela peut être accompli grâce à l'infrastructure médicale existante et ne nécessite aucun coût supplémentaire ni matériel importé.

Se préparer, c'est être conscient de la pandémie qui approche des territoires palestiniens et la surmonter. Les Palestiniens confinés dans les camps de réfugiés sous l’administration de l’UNWRA sont menacés et vivent dans des conditions encore plus dangereuses qui nécessitent également la pression politique pour assurer leur protection.

La leçon à tirer de cette pandémie est que l'entraide est plus importante que la recherche d'un emploi bien rémunéré. L'argent seul ne guérit pas mais la connaissance le fait.

Le Dr Abraham Weizfeld, BSc, MA, PhD est un volontaire du Forum des renaissances culturelles palestiniennes ‘Tanweer’ de Naplouse, Palestine et réside également à Montréal, Québec, Canada. Son travail de 2018 est publié dans; La Fédération des nations palestiniennes et hébraïques

Dr Abraham a terminé sa thèse de doctorat dans une critique de l'État-nation sioniste; Nation, société et État: la réconciliation de la nation palestinienne et juive.