Des accusations américaines

Washington met en garde contre un plan russe d'invasion de l'Ukraine

Photo d'archive

Photo d'archive

Print +A -A

Washington-Agences

Washington met en garde contre un plan russe d'invasion de l'Ukraine

Les États-Unis ont accusé, vendredi soir, la Russie d'avoir envoyé des agents en Ukraine pour mener des opérations de "sabotage" visant à créer un "prétexte" à une invasion, ce qui a accru la tension entre Moscou et Washington.

Dans ce contexte, la porte-parole de la Maison Blanche, Jen Psaki, a déclaré que "Nous avons des informations qui indiquent que la Russie a déjà préparé un groupe d'éléments pour mener une opération camouflée dans l'est de l'Ukraine".

"Les éléments sont entraînés à la guerre urbaine et à l'utilisation d'explosifs pour lancer des opérations de sabotage contre des forces mandataires au nom de la Russie", a déclaré Psaki, notant que "les services de renseignement américains pensent que la Russie peut commencer ces opérations des semaines avant l'invasion militaire qui pourrait commencer entre mi-janvier et février."

D'autre part, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, a déclaré à l'agence de presse officielle TASS, commentant les accusations américaines "Jusqu'à présent, toutes ces déclarations sont gratuites et ne reposent sur aucune preuve".

Dans un contexte connexe, l'Ukraine a annoncé vendredi qu'une cyberattaque majeure avait visé un certain nombre de sites Web gouvernementaux, soulignant qu'elle disposait de "premières indications" d'une éventuelle implication des services de renseignement russes.

Pour sa part, Andrei Ermak, chef du bureau présidentiel ukrainien, a déclaré que les services de renseignement occidentaux et ukrainiens pensaient que les cyberattaques faisaient partie d'un stratagème visant à "déstabiliser l'Ukraine".

 

×