Lors d'une conférence

La mère du prisonnier Abou Hamid demande la libération immédiate de son fils

La mère du prisonnier

La mère du prisonnier

Print +A -A

Palestine Occupée-Gaza Post

La mère du prisonnier "Abou Hamid" demande la libération immédiate de son fils

La mère du prisonnier, atteint d'un cancer, Nasser Abu Hamid, a appelé tous les partis politiques et populaires à libérer son fils des prisons de l'occupation pour le se soigner après que sa santé se soit détériorée, car il est dans le coma dans un hôpital de l'occupation israélienne.

Celle-ci est intervenue lors d'une conférence des institutions pénitentiaires et des forces nationales et islamiques, pour annoncer le lancement d'activités de soutien à la famille de prisonnier Nasser Abu Hamid.

A propos de sa visite vendredi à son fils Nasser à l'hôpital de Barzilai, elle a déclaré que "Je l'ai vu et j'aurais aimé ne pas l'avoir vu, attaché au lit et inconscient, et ils ne nous ont pas permis de le voir sauf à une distance de deux mètres, et j'ai pensé que je lui tiendrais la main et qu'il entendrait ma voix, mais ils ne nous ont pas permis. »

"Abu Hamid" du camp d'Al-Amari à Ramallah, et il fait partie des cinq frères qui ont été condamnés à la réclusion à perpétuité par l'occupation.

L'occupation en avait arrêté quatre en 2002 : Nasr, Nasser, Sharif et Muhammad, tandis que leur frère Eslam a été arrêté en 2018, et ils ont un sixième frère de tué par l'armée israélienne, Abdel Moneim Abu Hamid.

La maison familiale a été démolie cinq fois, dont la dernière en 2019.

 

×