Facebook

50.000 utilisateurs étaient l'objet d'espionnage

Facebook

Facebook

Print +A -A

Agences-Gaza Post

50.000 utilisateurs étaient l'objet d'espionnage

Meta Platforms, propriétaire de Facebook, a accusé un certain nombre de sociétés de surveillance privées d'avoir commis du piratage et d'autres violations.

Dans un communiqué, Meta a déclaré qu'environ 50.000 utilisateurs de ses plateformes étaient la cible de six de ces sociétés privées.

La décision de Meta Platforms intervient au milieu de mesures plus larges prises par des entités américaines, notamment des sociétés technologiques, des législateurs et l'administration du président Joe Biden contre les sociétés de développement de logiciels espions, en particulier la société israélienne "NSO".

NSO a été mis sur liste noire au début du mois, des semaines après des révélations sur l'utilisation de logiciels développés par la société israélienne contre la société civile.

Meta poursuit actuellement NSO devant un tribunal américain.

Le responsable de la politique de sécurité de Meta, Nathaniel Gleicher, a déclaré que la société veut, dans sa démarche, avertir que le secteur de la location de technologies de surveillance était trop important pour être limité à une seule entreprise.

Parmi les sociétés que Meta a accusées de piratage figuraient les sociétés israéliennes « Bluehawk CI » et « Black Cube », et une société européenne appelée Citrox.

Certaines de ces entreprises sont accusées de piratage, tandis que d'autres sont accusées d'utiliser de faux comptes pour inciter les utilisateurs de médias sociaux à révéler des données personnelles.

Meta affirme que quatre sociétés ayant leur siège social ou constitué en Israël ont utilisé de faux profils pour amener les utilisateurs à révéler des informations personnelles les concernant.

 

×