En grève de la faim pour le 139e jour

Craintes croissantes de la mort de prisonnier Palestinien Abu Hawash

Le prisonnier Abu Hawash

Le prisonnier Abu Hawash

Print +A -A

Palestine Occupée-Gaza Post

Craintes croissantes de la mort de prisonnier Abu Hawash

Le prisonnier Hisham Abu Hawash continue sa grève de la faim ouverte pour le 139e jour consécutif, rejetant sa détention administrative, alors que l'on s'attend à sa mort et à la lumière des fortes tensions à l'intérieur et à l'extérieur des prisons sur fond d'avertissements.

Un rapport médical publié par Physiciens pour les droits de l'homme a confirmé qu'Abu Hawash risque une mort subite et qu'il est dans un état très critique.

Le Club des prisonniers Palestiniens avait une nouvelle fois appelé toutes les autorités et tous les niveaux à intervenir de manière décisive et sérieuse pour sauver sa vie avant qu'il ne soit trop tard, soulignant que la bataille qu'Abu Hawash mène est une bataille pour chaque Palestinien qui a affronté la politique de détention administrative.

Le Comité international de la Croix-Rouge a également publié une déclaration exprimant sa grave préoccupation face à la détérioration de la situation sanitaire d'Abu Hawash.

Le Comité des prisonniers administratifs a également déclaré « La tentative de l'occupant d'assassiner le prisonnier Abu Hawash laisse présager une explosion de la situation et accélère une grève de la faim ouverte en tant que prisonniers administratifs.

Ces avertissements sont intervenus après que la famille du prisonnier eut confirmé qu'il ne s'était pas réveillé depuis l'aube de vendredi et qu'il avait commencé à entrer dans un coma complet à la lumière de la forte détérioration continue de sa santé.

La semaine dernière, le tribunal de l'occupation israélienne a décidé d'annuler la détention administrative d'Abu Hawash, mais il a rejeté la décision et a insisté pour poursuivre sa grève jusqu'à sa libération.

Il est à noter que le détenu de 40 ans, Abu Hawash, originaire de Dura, au sud d'Hébron, est en détention administrative depuis le 27 octobre 2020, marié et père de cinq enfants.

 

×