Crimes de haine

Les chefs religieux de Jérusalem accusent l'occupation du racisme contre les chrétiens

Photo d'archive

Photo d'archive

Print +A -A

Agences-Gaza Post

Les chefs religieux de Jérusalem Occupée accusent l'occupation israélienne de parti pris anti-chrétiens

Dans un article écrit par Daoud Kuttab pour l'agence de presse américaine, "Media Line", sur le racisme pratiqué par l'État de l'occupation israélienne contre les chrétiens Palestiniens, il comprenait des entretiens avec un certain nombre de personnalités chrétiennes Palestiniennes.

Dimitri Diliani, président de l'Assemblée nationale chrétienne en Terre Sainte, où il dit que la récente déclaration publiée par les patriarches et les chefs d'églises à Jérusalem Occupée était un « avertissement sans précédent et fort » pour attirer l'attention des chrétiens du monde entier sur les « crimes de haine » commis par des extrémistes israéliens contre les chrétiens Palestiniens.

Diliani souligne que « Le déni par le gouvernement israélien des crimes haineux commis par les israéliens contre les chrétiens Palestiniens est une indication dangereuse que le gouvernement continuera à protéger et à soutenir les criminels racistes israéliens.

Diliani a ajouté à l'agence américaine que le moment est venu pour le monde d'agir rapidement pour protéger les chrétiens de la Palestine, les membres du clergé, les églises et le patrimoine chrétien à Jérusalem Occupée.

Auparavant, la vieille ville de Jérusalem Occupée a été déclarée site du patrimoine mondial par l'UNESCO et protégée par des résolutions internationales.

 

×