Craintes réelles pour sa vie

Le prisonnier Palestinien Abu Hawash poursuit sa grève pour le 126e jour

Le prisonnier Abu Hawash

Le prisonnier Abu Hawash

Print +A -A

Palestine Occupée-Gaza Post

Le prisonnier "Abu Hawash" poursuit sa grève pour le 126e jour

Le prisonnier Hisham Abu Hawash poursuit sa grève de la faim, pour le 126e jour, au milieu de craintes réelles pour sa vie.

L'avocat du prisonnier, Jawad Boulos, a déclaré qu'hier, dimanche, le tribunal de l'occupation avait rejeté l'appel déposé pour sa libération, ce qui augmente le risque pour la vie d'Abu Hawash.

La famille d'« Abu Hawash » a exprimé sa crainte pour la vie de son fils en grève, mettant en garde contre une grave détérioration de son état de santé en raison de l'intransigeance de l'occupation.

Le Club des Prisonniers Palestiniens a déclaré que l'occupation a utilisé un certain nombre d'outils abusifs et de politiques systématiques à son encontre, notant que les tribunaux de l'occupation y ont joué un rôle clé, à travers ses décisions dépendantes de la décision du "Shin Bet".

Le Club des Prisonniers Palestiniens a indiqué que ce qui se passe dans le cas du prisonnier "Abu Hawash" est une affaire dangereuse et systématique, et fait partie des transformations que nous lisons dans le cas de la grève de la faim, et son impact négatif sur la sort de cette expérience.

« Abu Hawash » est détenu depuis le 27 octobre 2020, et trois ordres de détention administrative ont été émis à son encontre depuis son arrestation, dont un après le 70e jour de sa grève actuelle.

Il est à noter que "Abu Hawash" de Dura, au sud d'Hébron, un ancien prisonnier qui a passé un total de 8 ans, est marié et père de cinq enfants.

 

×