Le coordinateur de l’ONU

Tor Wencesland souligne la nécessité de mettre fin à l'occupation israélienne

Tor Wencesland

Tor Wencesland

Print +A -A

New York- Gaza Post

Tor Wencesland souligne la nécessité de mettre fin à l'occupation israélienne

Le Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient,Tor Wencesland, a exprimé sa préoccupation aux récents développements dans les territoires Palestiniens occupés et a souligné la nécessité de rétablir un horizon politique et à reprendre des négociations sérieuses pour mettre fin à l'occupation et régler le conflit sur la base des résolutions des Nations Unies, la loi et les accords antérieurs, lors de son exposé au Conseil de sécurité hier, le mardi.

La session du Conseil de sécurité, a coïncidé avec la commémoration de la Journée internationale de solidarité avec le peuple Palestinien par les Nations Unies, une occasion pour la communauté internationale d'attirer son attention sur le fait que la question de Palestine n'est toujours pas résolue et que le peuple Palestinien n'a pas pourtant obtenu ses droits inaliénables tels que définis par l'Assemblée générale, qui est le droit à l'autodétermination, le droit à l'indépendance, la souveraineté nationale et le droit au retour.

Dans son discours, le coordinateur de l'ONU a indiqué que la violence liée aux colons reste à des niveaux alarmants, au milieu des tensions persistantes concernant l'expansion des colonies et les attaques pendant la récolte annuelle des olives.

Il a souligné que la récolte d'environ 3.000 oliviers avait été endommagée ou volée depuis le début de la saison des récoltes le mois d'octobre 2021, et que des attaques physiques contre des agriculteurs Palestiniens, des volontaires et des travailleurs humanitaires ont été enregistrées, dont certaines auraient eu lieu en présence de l'armée de l'occupation israélienne, réitérant la nécessité de tenir pour responsable tous les auteurs de violences qui  doivent être rapidement traduits en justice.

D'autre côté, Wencesland a signalé que les destructions et les confiscations israéliennes de maisons et de bâtiments de citoyens Palestiniens se sont poursuivies au cours de la dernière période.

Wencesland a exhorté Israël à mettre un terme aux démolitions et aux expulsions conformément à ses obligations en vertu du droit international humanitaire.

Et pour l'annonce du ministère israélien de la Défense selon laquelle six ONG Palestiniennes sont classées comme organisations terroristes, Wencesland a mis en garde contre les vastes implications juridiques de la décision israélienne.

Le coordinateur de l’ONU a déclaré que ces ONG travaillent en étroite collaboration avec les Nations Unies et la communauté internationale, y compris dans le domaine des droits de l'homme et humanitaire, et nombre d'entre elles reçoivent une part importante de leur financement des États membres.

×